Archives pour la catégorie Non classé

Oui mais quand même.

Des cernes sous les yeux ?

Mal à la gorge ?

L’impression confuse qu’un parasite extraterrestre a aspiré votre fluide vital pour acquérir enfin les forces qui lui manquaient pour accéder à sa forme de combat ultime, lui permettant de menacer le tissu même du continuum espace-temps ?

Vous êtes sûrement, comme moi, en convalescence de Japan Expo.

dav

C’est très ambigu : on passe trois jours à partager du temps, des mots et des sourires avec des lecteurs, on revoit les copains qui nous présentent leurs nouveaux livres et le cercle de la maison d’édition se ressert autour de l’enfant nouveau.

dav

On en ferait presque abstraction de la chaleur qui terrasse, du bruit qui emmigraine et du long retour au bercail à bord du RER B. Presque. Avouons-le, de tous les salons geeko-culturels, Japan Expo est celui qui nous prend le plus d’espérance de vie.

 

Et pourtant, on y va. On y va toujours, on y va trop, et on y re-va. Les stands ont beau ne pas changer, les DVD rester au même prix, le Naruto gonflable se rider d’année en année, il y a quelque chose à Japan Expo qui nous y ramène. Cette légère réminiscence du début des années 2000, peut-être, quand les festivals de japanimation tous amateurs se bousculaient à un portillon minuscule. La fidélité à une époque adolescente où on payait son ticket d’entrée au CNIT de la Défense parce que oui, nous étions bien loin de Villepinte à l’époque.

Aujourd’hui, c’est une routine et je suis passé de l’autre côté des stands depuis longtemps maintenant. D’un côté, je mentirais si je prétendais ne pas m’être blasé du décorum de ce festival qui peine à se renouveler.

Et d’un autre côté, il y moi-même à 17 ans, son sac de manga et de DVD au bout des doigts, qui me glisse « Quand même, quoi, t’es auteur en dédicace à Japan Expo ! »

Et c’est vrai, purée.

C’est quand même cool.